Entre-Deux-Guerres


Le 4 avril 1920, Jour de Pâques, la Vaillante se fait entendre pour la première fois, depuis la fin de la guerre, à la messe de 11h30. A ce moment là, elle est la seule société à être reconstituée.
La même année, elle participe au concours de Strasbourg. La musique est alors dirigée par M. CRETY.

En 1923, elle participe au concours de Paris avec ses musiciens, 77 Tambours et clairons et  130 gymnastes en béret blanc. En troisième division, elle remporte trois premiers prix.

Au concours de Rouen en 1927, les tambours et clairons obtiennent le prix d’excellence. Leur chef est alors M. BRACONNIER.

Le 22 juillet 1928, prix d’honneur en deuxième division à Verdun.

Le 23 juillet 1933, le prix d’excellence en lecture à vue, exécution prix d’honneur en direction à M. BRACONNIER. La Vaillante obtient sous la direction de M. SAGNIER le prix d’excellence.

Au concours international de Paris les 10 et 11 Juillet 1937 organisé par la F.G.P.F. la Vaillante devient « Championne de France. »

Le 24 juillet 1938 au concours de Beauvais en deuxième division elle  obtient le prix d’excellence avec les félicitations du jury.